Chez les Enfants Roy nous souhaitions donner la parole à des Super héros et héroïnes du quotidien : les PARENTS

Dans chaque article vous retrouverez un témoignage de parent, son expérience, sa vision des choses, son parcours atypique, des bribes de sa vie extra-ordinaire. Nous espérons que ce petit format vous plaira et peut-être que ces parents vous aideront à y voir plus clair.


ENJOY !

Aujourd’hui, Seheno, une maman blogueuse, nous parle avec sensibilité de ce rituel important . 


• Pourquoi lire un livre avec votre enfant avant de se coucher ?

Au-delà des demandes des enfants qu’on leur raconte une histoire avant de dormir, ce petit rituel a un effet positif sur plusieurs plans : stimuler la capacité d’écoute, développer la curiosité, le langage, l’imagination, la créativité… sans oublier le plus important le réconfort avec les parents.

Quand j’étais jeune, je voyais dans les films que les enfants s’endorment presque toujours avant la fin d’une histoire. Je me suis dit : intéressant…les parents lisent des histoires pour faire dormir leurs enfants. Mais la réalité est toute autre. La première fois que j’ai lu un livre à mon fils, je ne m’attendais pas à ce qu’il réclame la relecture encore et encore. Je me suis dit qu’on m’a vendu quelque chose qui n’existait que dans les films. Mais au fur et à mesure mon fils a compris que l’histoire avant de se coucher se finit toujours par un dodo.

• L’enfant apprend énormément grâce à la lecture d’une histoire

Les spécialistes recommandent de lire des histoires à nos enfants dès leur naissance. Pour les très petits, le son de la voix des parents leur est utile. Quand ils grandissent un peu, ils commencent à regarder les images, les couleurs. Ils prennent les livres en cartons et les mordillent, touchent les pages (c’est pour cela que les livres des tout-petits sont dotés de reliefs), écoutent de nouveaux sons (c’est le cas pour les livres avec des sons d’animaux). Ce n’était pas mon cas avec mon fils. Je ne lui ai présenté un livre que lorsqu’il avait à peu près 3 ans. Et on remarque nettement la différence entre un enfant à qui on a lu des histoires depuis sa naissance et un enfant qui ne connait les livres qu’à 3 ans..

Oui, mais qu’est-ce qu’ils apprennent réellement à part que la princesse aurore a une très belle robe ou que Peter Pan sait voler ? Et bien pour faire simple, tout, ils apprennent tout. Voici plus de détails :

• Avec un livre pour les petits que ce soit un livre en carton, en tissus ou autres, les bébés apprennent à regarder, à toucher, à tourner les pages, à écouter le parent qui raconte l’histoire ; mais aussi à la coordination entre les sens (toucher et écouter, regarder et écouter, regarder et toucher, etc.) sans oublier la motricité fine.

• Un peu plus grand, la lecture éveillera sa curiosité, car le bébé découvre plein de choses. Que ce soit avec un livre d’histoire, un livre abécédaire, un livre sur les animaux, sur les objets… Cette curiosité en lisant un livre n’a pas d’âge. Qui parmi vous a acheté un livre sans avoir été curieux de la suite de l’histoire au dos du livre ou après avoir lu seulement le titre ? Le niveau de curiosité n’est pas le même certes, mais le fait est que ça stimule notre imagination.

• Pour les enfants, peu importe son âge, un livre leur apprend le langage, les vocabulaires et l’orthographe. C’est pour cela que les écoles encouragent les enfants à lire des livres en dehors des heures de cours. Mis à part le contexte de l’histoire en elle-même, l’enfant enregistre aussi la constitution des phrases et des mots.

Ce ne sont qu’une partie des bienfaits que procure la lecture d’une histoire à un enfant, avant de dormir. Les bienfaits psychologiques sont aussi non négligeables..

• Que disent les spécialistes ?

 Albert Einstein a dit « « Si vous voulez que vos enfants soient intelligents, lisez-leur des contes de fées. Si vous voulez qu’ils soient encore plus intelligents, lisez-leur plus de contes de fées. ». Il a tout à fait raison même s’il n’est pas spécialiste en pédopsychologie.

L’OCDE ou l’Organisation de Coopération et de Développement Economique a réalisé une étude sur des enfants scolarisés. L’étude avait comme thème, « Lisons-leur une histoire » (version anglaise : https://www.oecd.org/pisa/pisaproducts/Parent%20Factor_e-book-new%20logo_FINAL_new%20page%2047.pdf ). Les cas de figure sont nombreux et les résultats sont sans appel. Un exemple parmi tant d’autres sur le document : un enfant réussit mieux à l’école si on lui lit une histoire avant de se coucher.

Corinne Ehrenberg qui est une psychanalyste et directrice de l’USIS (Unité de Soins Intensifs du Soir). Usis reçoit des enfants qui ont des troubles du comportement et des conduites. Pendant une interview sur LCI, elle affirme qu’il est important de lire une histoire à son enfant. Non seulement pour agrandir le lien enfant-parent, mais aussi pour le développement de l’enfant en nourrissant l’imaginaire. Elle disait aussi que c’est une manière de donner le bon exemple. https://www.lci.fr/societe/lire-des-histoires-le-soir-a-ses-enfants-pourquoi-vous-ne-devriez-pas-abandonner-ce-rituel-du-coucher-2082411.html

C’est vrai que de nos jours, nous les parents, nous n’avons plus assez de temps pour la maison, pour la famille, pour soi-même et pour les enfants. Mais un quart d’heure ou une demi-heure tous les soirs en lisant un livre avec votre ou vos enfants sera bénéfique non seulement pour votre famille, pour vous, mais surtout pour vos enfants.

Publié le 23/12/2020 Nos conseils & astuces 0 337

Laisser un commentaireLaisser une réponse

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

Menu